High-Tech

CenturyLink vend un réseau de cuivre dans 20 États au lieu d’installer la fibre


Une fourgonnette de service CenturyLink vue de derrière, avec plusieurs logos CenturyLink visibles.
Agrandir / Une fourgonnette de service CenturyLink garée à Santa Fe, au Nouveau-Mexique, le 2 mai 2019.

CenturyLink vend une grande partie de son réseau de cuivre dans 20 États à une société de capital-investissement, laissant la compagnie de téléphone se retirer des zones rurales où elle ne prévoit pas d’installer la technologie de fibre optique jusqu’au domicile. CenturyLink a accepté de vendre les réseaux pour 7,5 milliards de dollars à Apollo Funds, un fonds de capital-investissement exploité par Apollo Global Management. Apollo retirera également 1,4 milliard de dollars de dette des mains de CenturyLink.

Dans le cadre de l’accord qui devrait être conclu au second semestre 2022, Apollo acquerra l’entreprise CenturyLink ILEC (opérateur de services locaux en place) dans les 20 États, y compris « les clients et les actifs des consommateurs, des petites entreprises, des grossistes et principalement des entreprises desservies par le cuivre,  » une communiqué de presse dit hier. Les réseaux en attente de vente atteignent sept millions de résidences et d’entreprises, mais n’ont que 200 000 déploiements de fibre optique jusqu’aux locaux.

CenturyLink a déclaré qu’il maintiendrait ses réseaux ILEC dans 16 États où il compte 2,4 millions de déploiements de fibre jusqu’aux locaux parmi 21 millions de foyers et d’entreprises, affirmant que ces réseaux ont un « chevauchement important » avec son « entreprise et fibre jusqu’au-the- opportunités de construction de maisons. »

CenturyLink récemment renommé lui-même « Lumen » mais utilise toujours le Nom de marque CenturyLink pour les clients résidentiels et les petites entreprises tout en utilisant la marque Lumen pour les clients d’entreprise.

Les maisons languissent sur de vieilles lignes de cuivre

« Lors d’une conférence téléphonique avec des investisseurs, le PDG de Lumen, Jeff Storey, a déclaré que 70 % des marchés que Lumen conservera dans l’accord se situent dans les zones urbaines et suburbaines et que ce sont les types de marchés sur lesquels Lumen était le plus susceptible d’investir dans la modernisation. haut débit à son offre basée sur la fibre connue sous le nom de Quantum », Telecompetitor a écrit.

Dans les États où les réseaux CenturyLink sont vendus, a déclaré Storey, « nous savions qu’il était peu probable que nous donnions la priorité aux investissements sur ces marchés avant nos autres opportunités dans les entreprises et la fibre quantique ». Les réseaux faisant l’objet de la vente en attente comptent 1,3 million d’abonnés à Internet CenturyLink, presque tous sur DSL en cuivre. Environ 59 000 de ces abonnés sont sur fibre.

Apollo desservira également les clients de téléphones fixes de CenturyLink. CenturyLink a cessé de déclarer le nombre d’abonnés au téléphone il y a quelques années, mais l’entreprise comptait 10,3 millions de lignes d’accès téléphonique à la fin de 2017. Plus récemment, la catégorie « voix et autres » représentait 518 millions de dollars des 1,4 milliard de dollars de revenus en la catégorie grand public de l’entreprise en T2 2021. Y compris les segments résidentiels et commerciaux, les services vocaux de la société ont généré 1,5 milliard de dollars sur un total de 4,9 milliards de dollars de revenus trimestriels. Le reste provient du haut débit grand public, des services IP et de données d’entreprise, des services de calcul et d’application et des services d’infrastructure fibre.

Où sont les réseaux

Les réseaux vendus opèrent sous le nom de CenturyLink et sont situés en Alabama, Arkansas, Géorgie, Illinois, Indiana, Kansas, Louisiane, Michigan, Mississippi, Missouri, New Jersey, Caroline du Nord, Ohio, Oklahoma, Pennsylvanie, Caroline du Sud, Tennessee, Texas , Virginie et Wisconsin.

CenturyLink/Lumen exploite à la fois des ESLT et des ESLC (entreprises de services locaux concurrentiels), ces dernières louant généralement des lignes aux titulaires au lieu de déployer les leurs. La société conservera les ESLC dans les 36 États dans lesquels elle opère et conservera les ESLT en Arizona, Colorado, Floride, Idaho, Iowa, Minnesota, Montana, Nebraska, Nevada, Nouveau-Mexique, Dakota du Nord, Oregon, Dakota du Sud, Utah, Washington et Wyoming. CenturyLink/Lumen « retiendra 3,4 millions d’abonnés à large bande, dont 687 000 abonnés à la fibre », a écrit Telecompetitor.

Apollo promet des mises à niveau de la fibre

La vente pourrait poursuivre une tendance à long terme selon laquelle les clients DSL dans les zones rurales se voient refuser les mises à niveau de la fibre tandis que les anciens réseaux en cuivre tombent en ruine. CenturyLink ne mettra probablement pas à niveau les réseaux qu’il a déjà accepté de vendre, mais continuera de les exploiter pendant une autre année. La quantité de déploiement de fibre qu’Apollo entreprendra n’est pas claire, mais l’entreprise mentionné l’investissement de l’entreprise « contribuera à accélérer la mise à niveau vers les technologies de fibre optique, en offrant un service Internet plus rapide et plus fiable à de nombreux marchés ruraux traditionnellement mal desservis par les fournisseurs de haut débit, tout en offrant un service client de premier ordre. »

CenturyLink/Lumen s’est davantage concentré sur le service aux grandes entreprises ces dernières années, une stratégie alimentée en partie par son 2017 acquisition du niveau 3.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:High-Tech