Apple News

La fraude téléphonique croissante peut compromettre les opérations et les revenus


Une arnaque courante et croissante est lorsqu’un un employé du commerce de détail est amené à croire qu’un agent des forces de l’ordre a besoin de l’activation d’une carte Visa, le tout par un simple appel téléphonique. Un groupe de détaillants a identifié 170 tentatives d’escroquerie réussies de plus de 460 000 $ de pertes. Mais ce n’est probablement qu’une fraction des pertes totales.

Pour les entreprises, grandes et petites, la fraude téléphonique et les escroqueries, y compris l’ingénierie sociale et les appels automatisés, constituent un grave problème mondial. L’usurpation d’appel n’est que l’une des dernières nouveautés. Ces types d’escroqueries incluent l’usurpation du numéro de téléphone et de la voix d’un PDG pour demander que des fonds soient transférés à une fausse filiale. Dans d’autres escroqueries, les appelants tentent d’extraire des informations en se faisant passer pour des collègues d’employés à l’aide d’un numéro de téléphone et d’un identifiant d’employé falsifiés.

Aux États-Unis, les escroqueries téléphoniques de ces dernières années sont devenues un problème majeur, car les cyberattaquants disposent de plus de ressources, lançant des attaques plus sophistiquées et évolutives sur les réseaux de communication vocale en temps réel des entreprises.

L’impact sur le résultat

Environ 59,4% des Américains, soit environ une personne sur quatre, ont perdu de l’argent à cause d’escroqueries téléphoniques au cours de l’année écoulée, selon un nouveau rapport de Truecaller. La fraude mondiale dans les télécommunications est estimée à 28,3 milliards de dollars, selon un Enquête sur les pertes de fraude de la Communications Fraud Control Association.

L’impact potentiel de ces attaques est à la fois grave et de grande envergure. Les attaques d’usurpation d’identité augmentent les risques opérationnels d’une entreprise, et les retombées d’une attaque peuvent coûter des millions de dollars. La Communications Fraud Control Association (CFCA) cite les pertes estimées attribuées au piratage IP-PBX à 1,8 milliard de dollars.

Malheureusement, de nombreuses entreprises ne sont pas suffisamment protégées contre ce type d’attaques. Étant donné que l’usurpation d’identité revêt de nombreuses formes de tromperie, il peut être compliqué de trouver la bonne solution pour bloquer ou empêcher l’usurpation d’identité. Des recherches récentes de Metrigy ont révélé que seulement 41 % des organisations ont un plan de sécurité proactif pour leurs services de communication et seulement 35 % effectuent une évaluation de la sécurité de leurs fournisseurs de communications.

De nombreuses entreprises mettent du temps à mettre en œuvre la validation de l’identification de l’appelant, notamment Know Your Customer (KYC), qui est un processus obligatoire d’identification et de vérification de l’identité du client lors de l’ouverture d’un compte et de vérification périodique de l’identité du titulaire du compte. Le KYC exige des entreprises qu’elles s’assurent que leurs clients sont réellement ceux qu’ils prétendent être. Lorsque les entreprises ont mis en œuvre rapidement le KYC, elles peuvent outrepasser et étiqueter à tort les appels légitimes comme une arnaque ou un spam, puis bloquer l’appel, ce qui n’est pas bon pour les affaires.

Certains 83% des centres d’appels, quant à eux, s’appuient sur des agents pour détecter les fraudes, révélant un point faible dans les procédures de sécurité de nombreuses entreprises. De nombreux agents reçoivent peu ou pas de formation sur la façon de détecter ces types de menaces. Mais il y a une solution.

La réponse d’Oracle aux escrocs

Le nuage de bouclier de sécurité des communications Oracle offre aux entreprises le plus haut niveau de protection contre ces types d’attaques d’usurpation d’identité. Basé sur le cadre de cybersécurité du National Institute of Standards and Technology (NIST), Oracle Communications Security Shield détecte plus tôt les fraudes téléphoniques et les escroqueries afin d’atténuer les pertes et d’éviter les dommages en cascade. Il a même la capacité de détecter et d’empêcher le déni de service téléphonique (TDoS), l’inondation d’appels et la fraude à l’interurbain.

Accessible depuis le cloud public sécurisé Oracle (Oracle Cloud Infrastructure (OCI)), Oracle Communications Security Shield offre des informations de tableau de bord sur le trafic téléphonique, les fraudes et les escroqueries. Oracle Communications Security Shield améliore également la productivité en réduisant les vérifications répétitives des clients, en éliminant les appels malveillants et frauduleux et en facilitant et en accélérant les enquêtes sur les fraudes. La marque et la réputation des entreprises sont mieux protégées, la presse négative est évitée et l’expérience client est améliorée.

Le tableau de bord offre aux entreprises une interface utilisateur moderne et une visibilité sur son réseau de communication, tout en permettant une évaluation dynamique des risques et une détection des menaces pour chaque appel. Pour les entreprises qui ont besoin d’une intégration plus étroite à leurs systèmes de sécurité existants, Oracle Communications Security Shield offre des interfaces de programmation d’applications (API) sécurisées ainsi qu’une protection améliorée des données.

Oracle Communications Security Shield est conforme au Telephone Consumer Protection Act (TCPA) et au Fair Debt Collection Practices Act (FDCPA). Oracle Communications Security Shield Cloud utilise l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour créer un modèle idéal du réseau afin que le trafic et les menaces anormaux soient facilement détectés.

Alors que les attaques d’usurpation d’identité continuent de menacer les entreprises, celles qui disposent d’une solution de sécurité solide pour détecter et désamorcer les menaces seront mieux placées pour survivre et prospérer contre les cybermenaces.

Voir une démo et découvrez comment Oracle peut être un partenaire de confiance pour vous aider à sécuriser et accélérer vos communications en temps réel, rendez-nous visite ici.

Copyright © 2021 IDG Communications, Inc.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:Apple News