High-TechHigh-Tech News

La Galaxy Watch 4 est toujours plus un portable Samsung qu’un Google


Cette semaine devait être le premier jour de la grande rentrée de Google dans les smartwatches phares. Samsung est de retour à bord après des années de wearables basés sur Tizen, avec sa nouvelle Galaxy Watch 4 qui exécute le nouveau Wear OS 3 revitalisé. C’est le système d’exploitation smartwatch qui fusionne le meilleur des plates-formes discrètes de Google et Samsung.

Mais il n’y avait qu’un seul problème : Google était étrangement absent de la procédure. En fait, à part quelques mentions obliques de la collaboration avec Google sur le logiciel, vous avez peut-être regardé toute la présentation de Samsung et n’avez même pas compris que les nouvelles montres étaient fonctionnant sur Wear OS du tout.

D’une part, c’est extrêmement normal pour Samsung. C’est pratiquement un gag courant à ce stade que Samsung fait tout son possible pour éviter de mentionner Google ou Android lorsqu’il discute de ses nouvelles versions de téléphones. Et en effet, les sections Galaxy Z Flip 3 et Fold 3 étaient pleines d’éloges pour l’interface utilisateur One de Samsung, sans aucune mention d’Android 11 ou Android 12 ou de toute amélioration apportée par Google au niveau du système d’exploitation pour permettre à ces appareils de mieux fonctionner.

Voir une dynamique similaire ici avec Galaxy Watch et Wear OS 3 – une qui se concentre davantage sur les améliorations de One UI de Samsung et la couche logicielle plus que tout ce que permet la nouvelle collaboration de Google – est logique compte tenu de l’histoire de Samsung.

Photo de Becca Farsace / The Verge

Mais l’annonce lourde de Samsung souligne à quel point Google a une bataille difficile ici, et combien il devra s’appuyer sur Samsung (qui a des objectifs très différents de ceux de Google) alors qu’il cherche à revitaliser ses appareils portables.

Et il est difficile de considérer la Galaxy Watch 4 comme autre chose qu’un compromis d’un appareil pour Google. C’est une montre phare Wear OS 3 qui exécute l’interface utilisateur de Samsung, ne sera pas livrée avec Google Assistant et est livrée avec des applications par défaut qui rivalisent avec les propres services de Google.

L’application de suivi de la santé par défaut sur Wear OS est Samsung Health. Et l’appli de paiement par défaut ? Samsung Pay. L’assistant par défaut ? Bixby. La liste des applications par défaut s’allonge : les messages, les photos, le calendrier, l’horloge, la musique et plus sont tous des versions de Samsung. Vous pouvez installer manuellement la version de Google de ces applications, mais c’est un problème.

C’est peut-être le système d’exploitation de Google, mais c’est certainement celui de Samsung Regardez.

Et tandis que Samsung est sans doute un partenaire plus égoïste que Google aurait pu espérer pour relancer sa plate-forme Wear OS, Google n’a pas non plus beaucoup de choix. La liste des partenaires Wear OS en 2021 n’est ni longue ni distinguée. Motorola et LG n’ont pas fabriqué de montres connectées depuis des années, OnePlus, ​​RealMe et Oppo utilisent tous leurs propres systèmes d’exploitation, et Fitbit – bien qu’il appartienne maintenant à Google – n’a pas encore adopté le système d’exploitation de Google.

En 2021, votre meilleur pari pour une montre Wear OS est soit TicWatch, soit Fossil, qui – tout en ayant fait un travail admirable en essayant de porter la plate-forme jusqu’à présent – ​​ne sont pas le genre de partenaires de renom du calibre de Samsung. Aucune de ces sociétés ne semble prête à sortir une montre Wear OS 3 pendant un certain temps non plus, Fossil confirmant déjà que ses versions de vacances seront toujours bloquées sur le ancienne plate-forme Wear OS. (Avec des mises à niveau à venir l’année prochaine.)

Il y a aussi une confusion supplémentaire: la Galaxy Watch de Samsung, par exemple, utilisera Samsung Health pour au moins certains de ses services de fitness. Vous pouvez installer Google Fit, mais on dirait qu’il est cloué sur cette montre. Et pour autant que nous puissions le dire, vous ne peut pas passer de Samsung Pay à Google Pay ou de Bixby à Google Assistant sur cette montre. Et la Galaxy Watch ne fonctionnera pas avec les appareils iOS, ce que Google ne précisera pas comme étant limité au modèle de Samsung ou à une limite potentielle de toutes les montres Wear OS 3.

Alors, que retire Google de la Galaxy Watch ? Eh bien, à la fin de la journée, la nouvelle Galaxy Watch alimentée par Wear OS est sur le système d’exploitation de Google et s’appuie sur des services Google critiques comme le Play Store pour les applications. Il est plus compatible avec les téléphones Android non Samsung et fonctionnera avec les services Google tels que Maps et Gmail (même si certains d’entre eux devront faire face à la concurrence de la marque Samsung).

De plus, le marché des montres connectées Wear OS est encore assez stagnant en ce moment, donc ce n’est pas comme si Google avait quelque chose à perdre en laissant Samsung faire une montre fortement axée sur Samsung. Quiconque achète la Galaxy Watch 4 est un autre utilisateur pour aider à renforcer le Play Store et un public plus large pour les développeurs qui cherchent à investir dans la plate-forme de Google.

De plus, avec les investissements passés de Google dans les montres intelligentes (une liste qui comprend son achat de 2,1 milliards de dollars de Fitbit et un mystérieuse acquisition de 40 millions de dollars auprès de Fossil en 2019), il est possible que le statu quo actuel ne dure pas éternellement. Si Apple et Samsung ont montré quelque chose, c’est que parfois le meilleur moyen d’obtenir une excellente montre connectée est de le faire vous-même – et le prochain Pixel 6 semble pouvoir utiliser une montre connectée haut de gamme assortie pour l’accompagner.


En rapport:



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:High-Tech