High-Tech News

Le NLRB allègue qu’Amazon a enfreint la loi avec une action anti-ouvrière à New York


Le Conseil national des relations de travail (NLRB) a déposé une plainte contre Amazon, alléguant que l’entreprise avait illégalement menacé, surveillé et interrogé des travailleurs qui tentaient de créer un syndicat dans ses installations de Staten Island, à New York. L’entreprise aurait également embauché un consultant en évitement syndical qui aurait dit aux travailleurs que les organisateurs syndicaux étaient des « voyous ». selon Carte mère.

Carte mèreLe rapport de , qui cite la plainte du NLRB, détaille d’autres incidents présumés entre Amazon et les organisateurs syndicaux, y compris à plusieurs reprises lorsque des agents de sécurité ont empêché les organisateurs de distribuer des brochures sur les syndicats. Amazon devra soit régler cette affaire, soit la faire passer en jugement, et le NLRB lui demanderait de mettre en place une formation pour les gestionnaires, les superviseurs, les agents de sécurité et les consultants en matière d’évitement syndical afin de s’assurer qu’ils connaissent les droits légaux des travailleurs. .

Le NLRB a eu plusieurs autres différends avec Amazon concernant le droit du travail. En décembre, la société réglé plusieurs cas avec le régulateur, en acceptant de publier des avis aux employés actuels et anciens sur leurs droits d’adhérer à un syndicat et sur les protections légales dont ils disposent contre les représailles. Amazon a également accepté de modifier les règles qui rendaient difficile pour les travailleurs de s’organiser ensemble. Le NLRB a constaté que l’entreprise violé la législation du travail lors d’une élection syndicale à Bessemer, Alabama aussi, et a ordonné une refonte. Lors de l’élection initiale, les travailleurs ont voté contre la syndicalisation par plus de deux contre un.

Le NLRB a envoyé Le bord une déclaration de Kathy Drew King, directrice régionale de la région 29 au sujet de sa plainte. Ça lit:

Les travailleurs ont le droit, en vertu de la législation fédérale du travail, de s’affilier à des syndicats et de les former, et il est interdit aux employeurs d’interférer avec ce droit. Aujourd’hui, le NLRB a déposé une plainte contre Amazon alléguant que l’entreprise avait enfreint la loi à plusieurs reprises en menaçant, en surveillant et en interrogeant ses employés d’entrepôt de Staten Island qui participaient à une campagne de syndicalisation. La plainte vise à mettre fin à cette conduite illégale et à y remédier afin de garantir que les employés d’Amazon puissent exercer librement et équitablement leurs droits en vertu de la loi nationale sur les relations de travail.

Amazon n’a pas immédiatement répondu à Le borddemande de commentaire. Carte mère rapporte qu’un porte-parole d’Amazon a nié les allégations.

Jeudi, l’Amazon Labour Union, qui organise dans les installations d’Amazon à Staten Island, a annoncé qu’il avait réussi à demander la tenue d’élections syndicales pour l’entrepôt JFK8. Les détails de l’élection devraient être déterminés après l’audience du NLRB prévue pour le 16 février.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans:High-Tech News