PC & Périphériques News

Le pilote automatique de Tesla fait l’objet d’une enquête après près d’une douzaine de crashs sur la scène des premiers intervenants


En lettre : L’Office of Defects Investigation (ODI) de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a ouvert une évaluation préliminaire du système de pilote automatique de Tesla. Le rapport note que la plupart des incidents se sont produits après la tombée de la nuit et impliquaient des mesures de contrôle de scène typiques telles que des feux clignotants de premier intervenant, des cônes routiers et des panneaux fléchés illuminés. Il a été confirmé que tous les véhicules Tesla impliqués étaient en mode Autopilot ou Traffic Aware Cruise Control lorsque les accidents se sont produits.

Selon le Résumé de l’ODI, il a identifié 11 cas depuis janvier 2018 dans lesquels des modèles Tesla de diverses configurations ont rencontré des scènes de premiers intervenants et ont par la suite heurté un ou plusieurs véhicules impliqués dans la scène.

Collectivement, les accidents ont fait 17 blessés et un mort. Trois des 11 accidents se sont produits en Californie.

L’enquête implique le système SAE de niveau 2 ADAS (pilote automatique) sur les véhicules Tesla de 2014 à 2021 des variantes des modèles S, 3, X et Y, qui couvre environ 765 000 véhicules au total. Il examinera spécifiquement la technologie et les méthodes utilisées pour surveiller, assister et renforcer l’engagement du conducteur lors de l’utilisation du pilote automatique. Les enquêteurs examineront également la détection et la réponse aux objets et aux événements (OEDR) des Tesla en mode pilote automatique.

C’est peut-être juste moi, mais ne serait-il pas sage de… Je ne sais pas, sortir votre Tesla du mode Pilote automatique à l’approche d’une scène de premier intervenant ? Bien sûr, la technologie de conduite autonome a encore un long chemin à parcourir, mais à un moment donné, elle ne devrait pas responsabilité personnelle facteur dans l’équation?

Tesla sort de sa trimestre le plus fort à ce jour, malgré les pénuries liées à la chaîne d’approvisionnement. La semaine dernière, cependant, le constructeur automobile électrique a annoncé que son prochain Cybercamion avait été repoussé à 2022 en raison de circonstances non précisées (probablement le pénurie continue de puces).

Crédit image Campbell Jensen



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *