PC & Périphériques News

Les compagnies aériennes mettent en garde contre le chaos des vols après le déploiement de la 5G de demain


En lettre : Les PDG des principales compagnies aériennes de passagers et de fret ont mis en garde contre une perturbation catastrophique des vols lorsque le nouveau spectre 5G sera déployé demain (19 janvier). Les chefs de la direction craignent que « des dizaines de milliers d’Américains » ne soient même bloqués à l’étranger à la suite de l’activation d’AT&T et de Verizon sur leurs nouveaux réseaux C-Band 5G.

Reuter rapporte qu’une lettre signée par les PDG a été envoyée au secrétaire aux Transports Pete Buttigieg, à la présidente de la Federal Communications Commission (FCC) Jessica Rosenworcel, à l’administrateur de la FAA Steve Dickson et au directeur du Conseil économique national de la Maison Blanche Brian Deese.

« À moins que nos principaux hubs ne soient autorisés à voler, la grande majorité des voyageurs et des expéditeurs seront essentiellement cloués au sol », ont écrit les directeurs généraux.

Les inquiétudes proviennent des ondes radio en bande C interférant avec les équipements sensibles de certains aéronefs. Cela inclut l’altimètre, qui est essentiel lors d’un atterrissage par faible visibilité.

« Les constructeurs d’avions nous ont informés qu’il y a d’énormes pans de la flotte en exploitation qui pourraient devoir être immobilisés indéfiniment » en raison des nouveaux déploiements 5G, avertissent les compagnies aériennes dans la lettre. « Une intervention immédiate est nécessaire pour éviter des perturbations opérationnelles importantes pour les passagers aériens, les expéditeurs, la chaîne d’approvisionnement et la livraison des fournitures médicales nécessaires. »

AT&T et Verizon ont déjà retardé le déploiement de leur bande C 5G de décembre à cette semaine en raison de problèmes d’interférences avec les avions.

United dit être confronté à « des restrictions importantes sur les 787, 777, 737 et les avions régionaux dans les grandes villes comme Houston, Newark, Los Angeles, San Francisco et Chicago ».

Les compagnies aériennes ne demandent pas l’abandon du déploiement ; ils ne veulent tout simplement pas que la 5G soit mise en œuvre à moins de 2 miles des pistes dans certains aéroports clés. Cette distance pourrait être réduite suite à une analyse plus approfondie par la FAA.

Le 3 janvier, AT&T et Verizon ont convenu de placer des zones tampons autour de 50 aéroports pendant six mois pour réduire les risques d’interférence, mais ces zones sont apparemment plus petites que les 2 milles demandés par les compagnies aériennes. Les transporteurs affirment que la bande C 5G a déjà été déployée dans environ 40 autres pays sans problèmes d’interférence avec l’aviation.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.