PC & Périphériques News

Les fournisseurs de haut débit pourraient bientôt devoir afficher des «étiquettes nutritionnelles» de service en vertu de la réglementation proposée par la FCC


Dans le contexte: Tout d’abord, Apple a commencé à exiger que les applications de l’App Store affichent des « étiquettes nutritionnelles » de confidentialité dans leurs descriptions. Maintenant, la FCC envisage des règles pour obliger les fournisseurs d’accès Internet haut débit à afficher des « étiquettes nutritionnelles » sur leurs services au lieu de les cacher dans les petits caractères de leurs contrats.

Jeudi, la Federal Communications Commission (FCC) annoncé il s’agirait de retirer une page du livre de règles de la Food and Drug Administration et de l’appliquer aux fournisseurs de services Internet (ISP). Un ensemble proposé de des règles approuvée par les quatre commissaires obligerait les FAI à fournir aux consommateurs plus de transparence sur leurs services avec un étiquetage calqué sur les étiquettes nutritionnelles des aliments.

« Dans une épicerie, les étiquettes nutritionnelles facilitent la comparaison des calories et des glucides », a déclaré ce matin la présidente de la FCC, Jessica Rosenworcel, via Twitter. « Nous avons besoin des mêmes étiquettes simples pour le haut débit, afin de pouvoir comparer les prix, la vitesse et les données. Plus de frais en petits caractères. »

Rosenworcel souligne la tendance des fournisseurs de haut débit à imposer aux consommateurs des frais cachés et des limitations de service comme la location de modem, les vitesses de téléchargement et les plafonds de données. Lors de l’inscription au service, les consommateurs sont souvent laissés à eux-mêmes pour trouver ces choses. De nombreux clients se sont plaints de recevoir des factures avec des frais non divulgués atteignant 50 % du tarif d’abonnement annoncé ou plus.

Selon les règles proposées, les fournisseurs devront afficher clairement à la fois le tarif promotionnel contractuel et le prix régulier de chaque plan de service. Ils devront également divulguer tout plafond de données et leurs frais de dépassement. D’autres coûts tels que la location du modem, les taxes gouvernementales et les frais supplémentaires doivent également être indiqués.

La FCC espère éliminer le langage vague et trompeur utilisé pour décrire les vitesses en faisant en sorte que les étiquettes contiennent des vitesses de téléchargement et de téléchargement « typiques ». Actuellement, la plupart des fournisseurs font la promotion de leurs plans en utilisant les vitesses maximales pouvant être obtenues et en insérant « jusqu’à » dans le verbiage publicitaire : « Avec des vitesses fulgurantes allant jusqu’à 400 Mbps… » Les vitesses typiques, ainsi que les informations de latence et de perte de paquets, donnent une représentation plus précise. de ce que le client peut attendre.

Il n’est pas clair si les règles changeront finalement quelque chose concernant le service fourni ou les coûts pour le consommateur. Étant donné que les fournisseurs de haut débit gèrent essentiellement un oligopole, ces nouvelles règles signifient simplement qu’ils devront ouvrir le client plutôt que de le cacher.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.