PC & Périphériques

NortonLifeLock rachète Avast pour 8 milliards de dollars


Qu’est-ce qui vient de se passer? Les sociétés de cybersécurité NortonLifeLock et Avast ont annoncé cette semaine une fusion qui valorise les actions d’Avast entre 8,1 et 8,6 milliards de dollars. Un communiqué de presse conjoint affirme que l’entité combinée comptera plus de 500 millions d’utilisateurs. NortonLifeLock a été formé à partir d’un spin-off de Symantec en 2019, tandis qu’Avast a acquis la société rivale de logiciels de sécurité AVG en 2016.

Une fois que Norton aura acquis le développeur tchèque d’antivirus, la nouvelle société aura son siège à Tempe, en Arizona, aux États-Unis, et à Prague, en République tchèque. Le PDG de NortonLifeLock, Vincent Pilette, et le directeur financier Natalie Derse resteront respectivement PDG et directeur financier. Avast Le PDG Ondřej Vlček deviendra président de NortonLifeLock. Le cofondateur et actuel directeur d’Avast, Pavel Baudiš, deviendra un administrateur indépendant au conseil d’administration de NortonLifeLock.

Selon le communiqué de presse, les deux sociétés pensent que les capacités antivirus et de confidentialité d’Avast compléteront parfaitement les services de prévention du vol d’identité de NortonLifeLock.

« Cette transaction est un énorme pas en avant pour la cybersécurité des consommateurs et nous permettra à terme de réaliser notre vision de protéger et de permettre aux gens de vivre leur vie numérique en toute sécurité », a déclaré Pilette dans le communiqué de presse. « Avec cette combinaison, nous pouvons renforcer notre plateforme de cybersécurité et la mettre à la disposition de plus de 500 millions d’utilisateurs. »

Ces dernières années, Avast a fait l’objet d’un examen minutieux en raison de problèmes de confidentialité. L’année dernière, nous signalé Le logiciel antivirus gratuit AVG d’Avast avait été surpris en train d’enregistrer les données de navigation Web des utilisateurs et de les envoyer à la filiale Jumpshoot, qui les a ensuite vendues à des clients comme Google, Microsoft ou Pepsi. Avast par la suite fermer Jumpshoot, licencier des centaines d’employés. Le télégraphe (Paywall) craint que ce nouvel accord avec NorthLifeLock ne mette en danger 1 000 emplois supplémentaires, principalement aux États-Unis et en Europe, dont environ 200 emplois au Royaume-Uni.

Selon The Telegraph, le PDG d’Avast, Ondřej Vlček, ne s’attend pas à ce que l’accord se heurte à des obstacles importants, car l’entrée des grandes technologies dans la cybersécurité a élargi le marché par rapport à l’époque où des entreprises comme Norton et Avast ont commencé. « Nous sommes convaincus que nous serons en mesure d’expliquer cela aux régulateurs et d’obtenir toutes les approbations nécessaires », a-t-il déclaré.

« Grâce à nos marques bien établies, une plus grande diversification géographique et l’accès à une plus grande base d’utilisateurs mondiale, les entreprises combinées seront prêtes à accéder à l’opportunité de croissance significative qui existe dans le monde », a ajouté Vlček.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *