High-Tech News

PDG de la société de smartphones Saygus qui n’a jamais publié un téléphone accusé de fraude


Un homme de l’Utah qui a vanté un nouveau smartphone révolutionnaire pendant plusieurs années mais n’a pas réussi à en produire un, a été accusé par le bureau du procureur américain de l’Utah de fraude en valeurs mobilières. un nouveau dépôt montre. Chad Leon Sayers a sollicité environ 300 investisseurs pour investir 10 millions de dollars dans Saygus, promettant un « succès imminent d’un milliard de dollars » selon le ministère de la Justice.

Au lieu d’utiliser les fonds qu’il a collectés pour créer le smartphone promis, il a payé des dépenses personnelles et des dettes, et a payé des investisseurs plus âgés avec des fonds qu’il a collectés auprès de nouveaux, que le bureau du procureur américain de l’Utah a appelé « Ponzi-like ». Sayers aurait dépensé 2,17 millions de dollars de l’argent collecté pour le loyer des bureaux, environ 800 000 $ des fonds pour régler d’autres poursuites, 500 000 $ en frais juridiques, 145 000 $ en achats, divertissements et soins personnels, et environ 30 000 $ sur sa carte de crédit personnelle.

Selon le bureau du procureur américain, Sayers a commencé à solliciter des fonds en 2006, et a utilisé des e-mails, des réseaux sociaux y compris Twitter, et des bulletins d’information destinés aux investisseurs pour persuader les gens d’investir dans le téléphone et fournir des « mises à jour » sur le lancement du téléphone.

Saygus a vanté son premier VPphone— qui se vantait d’un clavier coulissant — en 2009, et a montré ce qu’il disait être le Saygus V2 au Salon international de l’électronique grand public (CES) en 2015. Le bord eu un coup d’oeil:

Il n’est pas nécessaire de dire que quelque chose est « super sur le papier ». Saygus a créé ce qu’on appelle un « super smartphone » et, à bien des égards, on a l’impression qu’ils ont regardé une fiche technique et ont dit : « nous pouvons faire en sorte que cela soit vraiment beau ».

Le Saygus V2 a un écran de 5 pouces, 1080p et dispose d’un processeur Snapdragon quadricœur à 2,5 GHz avec 3 Go de RAM, alimentant Android 4.4.4 KitKat. Saygus dit que le V2 est conçu pour les accros aux médias, c’est-à-dire qu’il dispose de jusqu’à 320 Go de stockage – 64 Go en interne avec deux emplacements MicroSDXC. Il a un arrière de 21 mégapixels (avec double flash LED) et une caméra frontale de 13 mégapixels. Le V2 dispose également de haut-parleurs Harman Kardon, d’un scanner d’empreintes digitales biométrique, d’un chargement Qi sans fil intégré, d’un accès root pour les développeurs… regardez, il y a un parcelle aimer dans ce téléphone. Le design n’est pas particulièrement inspiré, mais le cadre est assez petit et robuste.

Mais ce téléphone n’est jamais arrivé non plus. Police Android suit de près la saga Saygus depuis plusieurs années (ils ont même une section Saygus séparée !), et leur les archives ont de nombreux rebondissements de cette histoire très étrange.

Un procès devant jury pour Sayers doit commencer le 30 août.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:High-Tech News