Android

Saygus est de retour, ne livre pas de téléphone, mais est accusé de fraude


Les lecteurs de longue date du site connaîtront le nom Saygus. La société qui a fait sensation au CES 2015 avec un téléphone qui promettait le monde, seulement pour mentir et retarder l’appareil pendant des années sans jamais l’expédier, était un sac de boxe autour de ces pièces alors que nous suivions et nous moquions de la saga apparemment sans fin. .

Cela fait quelques années que nous dernier enregistrement avec Saygus parce que l’histoire est devenue obsolète et nous avons supposé que ses fondateurs étaient passés du programme. Alors qu’ils ont peut-être essayé d’aller de l’avant, quelqu’un de très important et de puissant n’a pas essayé : le gouvernement américain.

Comme repéré par Police Android, le bureau du procureur des États-Unis pour le district de l’Utah a accusé Le fondateur de Saygus, Chad Sayers, avec un chef d’accusation de fraude en valeurs mobilières. Un procès est prévu le 30 août pour répondre aux allégations.

Que prétend le gouvernement américain ? Ils pensent qu’entre 2012 et 2020, Sayers a convaincu environ 300 investisseurs d’investir environ 10 millions de dollars dans Saygus, ce qui conduirait à « un succès imminent d’un milliard de dollars avec le lancement d’un nouveau téléphone intelligent révolutionnaire ».

Mais au lieu d’expédier ce téléphone et de transformer tout le monde en milliardaires, Sayers a utilisé l’argent pour rembourser sa dette et ses dépenses personnelles (prêts, cartes de crédit, loyer, frais juridiques et voiture personnelle), pour rembourser d’anciens investisseurs et régler avant poursuites des investisseurs. Sayers a également utilisé 2,7 millions de dollars pour la location de bureaux, soit 42 000 $ par mois, pour payer 25 950 pieds carrés de bureaux ne comptant que 10 employés. Les États-Unis ont appelé cela un schéma « de type Ponzi ».

Sayers a également omis de révéler aux investisseurs qu’il avait essayé (et échoué) de lever des fonds pour un smartphone depuis 2006, que Saygus avait échoué à plusieurs reprises à mettre son téléphone sur le marché en affirmant qu’il était dans « ses dernières étapes de production », que ils avaient des créances impayées envers des investisseurs et qu’ils avaient fait défaut sur les notes d’investisseurs antérieures.

Le gouvernement américain veut 10 millions de dollars de Sayers.

Hé, au moins ils allaient expédier le Saygus V2 avec un chargeur, non ?



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:Android