High-Tech News

T-Mobile licencierait les employés de l’entreprise qui ne sont pas complètement vaccinés d’ici le 2 avril


T-Mobile licenciera les employés de l’entreprise qui ne sont pas complètement vaccinés contre le COVID-19 d’ici le 2 avril, selon un e-mail interne consulté par Bloomberg. La responsable des ressources humaines de T-Mobile, Deeanne King, aurait déclaré que les employés qui n’avaient reçu qu’une seule dose au 21 février seraient mis en congé sans solde.

« Les bureaux contrôlés par badge de T-Mobile continuent d’être accessibles uniquement aux personnes vaccinées contre le COVID-19 », a déclaré T-Mobile dans un communiqué à Le bord, faisant référence au système de laissez-passer numérique que l’entreprise utilise pour suivre l’état de vaccination des employés. « Nous avons partagé avec les employés que nous exigeons que les employés de bureau soient complètement vaccinés d’ici le 2 avril. » L’opérateur de téléphonie mobile a également déclaré qu’il y aura des exceptions « limitées » « pour certains rôles, emplacements et hébergements et exemptions légalement mandatés ».

Comme le souligne Bloomberg, la politique s’applique aux employés de l’entreprise qui travaillent régulièrement ou occasionnellement au bureau. Les employés du service client devront présenter la preuve qu’ils ont reçu la première dose d’un vaccin d’ici le 21 février, mais ne seront pas mis en congé sans solde pour ne pas l’avoir fait. Bloomberg note également que les techniciens et les employés des magasins ne seront pas soumis au mandat, bien que l’entreprise encourage toujours la vaccination et les tests fréquents.

« Nous comprenons qu’il s’agit d’une décision profondément personnelle pour certains employés, mais nous pensons que prendre cette mesure nous mettra dans la meilleure position pour protéger notre communauté T-Mobile », a expliqué T-Mobile à Le bord.

T-Mobile est loin d’être la première entreprise technologique à exiger des vaccinations contre le COVID-19, malgré la Cour suprême bloque le mandat de vaccination du président Joe Biden pour les grands employeurs. Google a donné jusqu’au 13 janvier à ses employés de présenter une preuve de vaccination ou de soumettre une exemption, ou bien faire face à 30 jours de congé administratif, suivis de six mois de congé sans solde et de résiliation s’ils ne sont toujours pas en conformité. Intel a également dit aux employés il les placera en congé sans solde s’ils ne sont pas vaccinés avant le 4 janvier, alors que les deux Méta et Pomme exigent que les employés soumettent une preuve d’une injection de rappel COVID-19.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans:High-Tech News