PC & Périphériques News

Tesla rappelle 817 000 autres voitures pour un défaut d’avertissement de ceinture de sécurité


WTF ? ! Tesla a certainement généré beaucoup de mauvaise presse. Il a émis deux rappels de sécurité la semaine dernière et un total de trois au cours du mois dernier. Un autre impliquant un « freinage fantôme » arrivera probablement bientôt. Bien qu’il soit le leader sur le marché des véhicules électriques, il ne semble pas bon d’avoir autant de problèmes de sécurité en si peu de temps.

Tesla rappelle plus de 817 000 véhicules pour un défaut qui provoque un dysfonctionnement des carillons de ceinture de sécurité. Le rappel de sécurité concerne toutes les voitures Model 3 et Model Y. Les véhicules Model S et Model X 2021 et plus récents sont également concernés.

L’administration nationale de la sécurité routière décrit le problème comme une erreur logicielle qui empêche la voiture d’avertir le conducteur lorsque la ceinture de sécurité est débrayée lors du démarrage du véhicule. Tesla a en outre déterminé que le défaut est déclenché lorsque l’indicateur de ceinture de sécurité est interrompu.

Par exemple, l’avertissement retentit si le cycle de conduite démarre, puis le conducteur sort de la voiture. Lors de la rentrée et du redémarrage, l’indicateur de ceinture de sécurité ne se déclenchera pas car le logiciel a déjà enregistré la vérification requise et ne s’est pas réinitialisé.

« Lorsque le conducteur démarre le véhicule sans boucler sa ceinture de sécurité, le logiciel surveille l’état actuel et avertit le conducteur de boucler sa ceinture de sécurité, et enregistre qu’il a averti le conducteur. Cependant, si l’état du cycle de conduite change (par exemple, le conducteur quitte véhicule) pendant ce rappel, le logiciel reste par erreur dans l’état où il a déjà averti le conducteur, et ne réinitialise pas son état pour préparer l’avertissement suivant. »

Les testeurs en Corée du Sud ont repéré le problème pour la première fois le 6 janvier. Tesla l’a examiné et a décidé de passer par le processus de rappel le 25 janvier. Comme il s’agit d’un problème logiciel, les propriétaires n’ont aucune action à entreprendre pour résoudre le problème. Tesla publiera un correctif en direct dans les prochains jours.

Le défaut logiciel est relativement mineur et Tesla n’a découvert aucun incident entraînant des blessures. Cependant, l’avis de rappel est une optique terrible, étant donné qu’il en suit un autre que Tesla a abordé plus tôt cette semaine. Ce rappel impliquait le inclusion d’une fonction d’arrêt de roulement dans son logiciel de conduite entièrement autonome (FSD).

C’est aussi le troisième rappel en un peu plus d’un mois. Fin décembre, Tesla a rappelé près d’un demi-million de voitures parce qu’un loquet défectueux avait été provoquant le couvercle du coffre avant de certains véhicules s’ouvre de façon inattendue, ce qui pourrait obstruer la vue du conducteur sur la route. De plus, plus de 100 personnes ont signalé problèmes de « freinage fantôme » au cours des trois derniers mois.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, le logiciel FSD de Tesla a fait l’objet de vives critiques et d’un examen approfondi des allégations selon lesquelles il engage au moins une erreur de conduite critique toutes les huit minutes. Elon Musk affirme que la société à l’origine de ces accusations fabrique des logiciels pour les concurrents de Tesla et a un parti pris contre sa société.

Mis à part l’argument des erreurs de conduite critiques, il semble que Tesla souffre d’un problème de contrôle de la qualité du logiciel. Peut-être que Musk devrait s’abstenir d’appeler le robot Tesla « le le plus important produit en développement » et commencez à concentrer vos efforts sur la réparation de logiciels qui mettent littéralement la vie des gens en jeu.

Crédit image : Steve Jurvetson (CC PAR 2.0)



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.