PC & Périphériques News

Test HP Envy 17-ch1056nf : notre avis


Tout le monde ne cède pas à la mode des ultraportables quand il faut choisir
un PC. Et ceux qui font ce choix ont généralement de bonnes raisons. On peut
notamment choisir un modèle 17 pouces pour éviter de multiplier les écrans et
ainsi s’abstenir d’ajouter une TV dans un petit logement. C’est aussi un gain de
place quand on souhaite remplacer un PC de bureau vieillissant.

HP propose par exemple un modèle Envy 17 qui peut tout à fait correspondre à
ces critères. Et d’après les caractéristiques, avec son processeur Intel de 11e
génération et une carte graphique dédiée Nvidia MX450, il devrait même pouvoir
faire bien plus que ça. La marque nous a fait parvenir un exemplaire référencé
HP Envy 17-ch1056nf pour l’évaluer.

Le design du capot en aluminium gris est aussi sobre que le contenu du colis
contenant simplement l’ordinateur et son chargeur. À l’heure où les chargeurs
s’harmonisent pour de l’USB-C, HP a fait le choix d’un chargeur
propriétaire.

Capot

De l’autre côté, une large bande perforée sert à la ventilation et deux
autres plus petites pour les haut-parleurs.

Ventilation

Côté clavier on trouve aussi une large bande pour ce qu’on suppose être une
autre sortie de haut-parleur. La marque Bang & Olufsen est gravée, laissant
penser que l’audio a fait l’objet d’un soin particulier. Les touches sont plates
et lisses et auraient méritées un peu plus de forme ou d’avoir une texture moins
glissante pour le confort de frappe. Le rétroéclairage est lui bien présent.

On trouve aussi un lecteur d’empreinte séparé du bouton d’alimentation,
dommage que HP n’ait pas envisagé de l’unir avec bouton permettant d’allumer la
machine. Il est vrai que l’espace ne manque pas et l’ensemble est assez
aéré.

Clavier

On trouve aussi une touche permettant de couper la webcam et elle ne se
contente pas de le faire de façon logicielle. Dès qu’elle est activée, un cache
physique sous la surface du cadre vient occulter l’objectif. C’est très bien
pensé et rassurant pour l’utilisateur.

Webcam

Du côté des ports, on trouve côté droit celui dédié à l’alimentation puis
deux ports USB Type-A avec une vitesse de transfert de 10 Go/s et un lecteur de
carte Micro SD.

Ports USB

Le côté gauche propose un autre port USB-A 10 Go/s qui restera actif en
veille et lorsque l’alimentation HP est en place afin de recharger un appareil.
Le port HDMI 2.0b est à la suite puis vient un port USB-C Thunderbolt 4 à 40
Gbit/s et DisplayPort 1.4 qui pourra aussi servir à l’alimentation avec un autre
chargeur, ce qui rend d’autant plus étonnant le choix du chargeur
propriétaire.

En ouvrant plus largement l’écran, on s’aperçoit que la charnière incline
légèrement le clavier, cela permettra de laisser circuler l’air sous l’appareil
pour la ventilation.

Charnière

L’ensemble est plutôt joli, mais imposant, car le ratio châssis/écran est de
86%, on a donc des bordures assez imposantes, notamment sur le bas de l’écran.
Celui-ci n’est pas tactile, mais avec un revêtement brillant. La luminosité de
300 nits risque donc d’être un peu juste dans les environnements très lumineux
si l’on souhaite utiliser l’appareil à l’extérieur ou près d’une fenêtre.

Ecran

L’appareil est livré sous Windows 11 qui nous guide à travers les premiers
pas de la configuration. Pendant les premières mises à jour, la toute nouvelle
version 22H2 a été délivrée via Windows Update automatiquement.Si le système
d’exploitation tourne de façon fluide, on est vite agacé pendant l’utilisation
par les notifications des logiciels préinstallés comme l’antivirus ou le VPN des
marques partenaires qui tentent de vous faire souscrire à un abonnement
payant.

Ils peuvent facilement se désinstaller via les paramètres, mais il est
toujours agaçant de trouver ce type de partenariat. On peut imaginer par exemple
que certains utilisateurs croiront volontiers qu’ils ont réellement besoin de
payer pour un antivirus, alors que celui de Microsoft est déjà intégré à
Windows. HP a aussi installé plusieurs de ses propres logiciels, dont certains
sont assez utiles comme le centre de commande pour agir sur les
performances.

Centre de commande

Concernant tout ce qui est dépannage ou mise à jour de logiciels ou de
pilote, cela se passe via HP Support assistant, un logiciel à l’interface plutôt
accueillante. On accède aussi aux services HP sous réserve d’avoir créé un
compte au préalable.

Assistant support

Il serait en effet dommage de ne pas entretenir le côté logiciel des
composants qui affiche un ensemble assez séduisant avec un processeur de 11e
génération (Tiger Lake annoncé fin 2020) et de quoi stocker un bon paquet de
données.

  • Processeur : Intel Core i7 1195G7
  • Mémoire : 16 Go
  • Stockage : Disque SSD
    1To PCIe NVMe M.
  • Carte graphique : Nvidia MX450
  • Connexion sans fil : Intel
    Wi-Fi 6 AX201 (2×2) et Bluetooth 5

Les résultats des benchmarks sont en effet plutôt bons sous Novabench avec
2454 points en utilisant la partie graphie intégrée Intel Iris Xe. Geekbench
affiche 1638 points en monocore et 5512 en multi-core, mais surtout prend en
compte la carte graphique Nvidia MX450 pour afficher un joli score de 32607 pour
un PC portable non axé gaming. Cela laisse la possibilité de faire tourner des
applications gourmandes.

Benchmark

On se doutait un peu que cela pouvait peser sur la batterie, mais pas autant
que ce que nous avons obtenu en résultat. Avec 6h d’autonomie lors de notre test
de lecture en streaming (50% luminosité et 40% audio), il ne se place pas dans
les meilleurs scores. Son poids et sa taille étant déjà un handicap, cela
confirme que l’appareil n’a pas été pensé pour un usage nomade.

Pour espérer trouver une autonomie qui dépasse les 10 heures sur un PC grand
format avec une bonne puissance de calcul du processeur et en restant dans cet
ordre de prix, l’alternative peut se trouver chez Huawei avec son Matebook 16.
Toutefois il pèse aussi son poids et n’a pas l’avantage de la puissance côté
graphique. Dans le même esprit, avec un tarif un peu plus élevé, mais aussi
puissant niveau processeur, les 1,2 kg du LG Gram 16 auront la préférence de
ceux qui veulent pouvoir utiliser leur PC portable grand format en situation de
mobilité.

Outre le choix du chargeur propriétaire qui peut s’excuser par le fait que la
prise Thunderbolt pourra aussi servir à la recharge avec un chargeur tiers,
c’est donc cette question d’autonomie qui pourrait gêner l’utilisateur qui
souhaite emporter son PC avec lui dans tous ses déplacements.

Son poids et sa taille ne gêneront pas en revanche quelqu’un qui souhaite
occasionnellement le déplacer ou remplacer un PC de bureau par une machine de
taille réduite, mais à la puissance adaptée à presque toutes les tâches. Son
design moderne et ses quelques détails plaisants tel que le lecteur d’empreinte
ou le cache physique de la webcam, à un tarif tout à fait acceptable pour
l’ensemble, sont à recommander si vous vous reconnaissez dans ce type
d’usage.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *