PC & Périphériques News

Test Razer Blade 14 (2021) : notre avis


Il y a beaucoup de raisons d’aimer le Razer Blade 14. Il intègre l’un des
processeurs mobiles les plus rapides du marché, l’AMD Ryzen 9 5900HX, et
une carte graphique haut de gamme GeForce RTX 3070 ou 3080.


Le modèle d’entrée de gamme à 2 200€ comprend un écran 1080p à 144 Hz et un
GPU RTX 3060 ; pour 2 500€, on passe à un RTX 3070 avec un écran 1440p à
165 Hz, et pour 3 200€, on a droit à un RTX 3080. Le SSD est évolutif mais
la RAM est soudée à la carte mère, ce qui est un peu dommage. Les écrans
prennent en charge le rafraîchissement adaptatif FreeSync Premium.


Le design de Razer est bien pensé. Il dispose du même clavier de bonne
facture, d’un grand pavé tactile, d’un port HDMI 2.1 que les modèles plus
grands, ainsi que de deux ports USB-C. En revanche, pas de Thunderbolt, car
AMD ne joue pas dans la cour d’Intel. On aime la façon dont le
rétroéclairage du clavier brille à travers les ventilateurs, de sorte que
l’on peut les voir à travers les évents. Le PC portable est recouvert d’un
revêtement anti-traces de doigts qui est moyennement efficace mais tout de
même bien mieux que beaucoup d’autres modèles que nous avons eu entre les
mains. Razer a ajouté une webcam infrarouge 720p, ce qui permet d’utiliser
la connexion par reconnaissance faciale Windows Hello.

 


Le clavier est assez bon. On y trouve le bouton d’alimentation, juste à
côté de la touche supprimer. Un emplacement de plus en plus commun mais qui
peut occasionner pas mal de mauvaises manipulations lorsque l’on tape un
peu rapidement. Pour les jeux et les divertissements, il est préférable
d’utiliser des écouteurs plutôt que les haut-parleurs de l’ordinateur, qui
sont passables.


L’écran 2 560 x 1 440 pixels rafraichi à 165 Hz est assez beau et calibré
en usine pour l’espace colorimétrique P3. Bien qu’il ait une large
couverture colorimétrique (97% P3 D65), la luminosité culmine à environ 366
nits et donc, sans surprise, il ne prend pas en charge le HDR pour les jeux
ou le travail créatif.


Razer propose en option à 180€ un chargeur GaN de 130 watts avec une paire
de ports USB-C pour charger d’autres appareils. Cela peut être une
alternative intéressante au bloc d’alimentation et au câble trop rigide
fournis d’origine.

 


Lorsqu’il a lancé le nouveau Blade 14, Razer a vanté le fait qu’il était le
premier à annoncer un ordinateur portable de jeu 14 pouces avec un
processeur Ryzen 9 5900HX et une GeForce RTX 3080. Mais pour réaliser cet
exploit, le constructeur a dû abaisser à 100w la consommation maximale du
GPU, qui est conçu pour aller beaucoup plus haut. En pratique, cela
signifie 8 Go de VRAM au lieu de 10 Go ou plus, des vitesses d’horloge
réduites et une bande passante mémoire plus faible. Tout cela permet non
seulement de limiter la chaleur, mais aussi d’atteindre une autonomie de 8
à 10 heures.


Mais cela a un impact sur la vitesse, du moins si on utilise l’écran du
Blade 14 qui, pour la plupart des tests, est très similaire à celui des
ordinateurs portables équipés d’une RTX 3070 et bien en dessous des
ordinateurs portables avec une RTX 3080 qui tourne à pleine puissance. En
d’autres termes, vous payez beaucoup plus pour le GPU qu’il ne le mérite.


L’histoire est un peu différente lorsque l’on utilise un moniteur externe.
Les performances s’améliorent d’environ 10% car on le connecte directement
au bus du GPU.


Vous n’obtiendrez pas non plus les meilleures performances multicœur que
peut offrir le 5900HX, mais vous pouvez facilement les augmenter en passant
du mode d’alimentation équilibré au mode CPU Boost dans l’utilitaire
Synapse de Razer.


Conclusion


Il y a peu de raisons de débourser 600€ de plus pour le Blade 14 avec une
RTX 3080. Mais, à moins que vous ne souhaitiez opter pour un ordinateur
portable plus grand ou que vous ne préfériez la configuration hybride de
l’Asus ROG Flow X13 avec son GPU externe XG Mobile, il est difficile
d’égaler la quantité de puissance de jeu (et de travail !) que l’on peut
obtenir du Razer Blade 14.

Avec le Rog Flow X13, Asus et AMD marchent de concert pour proposer un concurrent aux GPU externes proposés chez Intel. Avec son Rog XG Mobile, couplé à un processeur très performant, ce 13 pouces devient de fait le plus puissant des ultraportables de cette taille. La version avec écran FHD+ apparaît plus intéressante que celle avec un écran 4K+, qui se montre légèrement de trop.




Article de CNET.com adapté par CNETFrance
/ Image : Sarah Tew/CNET





Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.