PC & Périphériques News

Un jury ordonne à Apple de payer 300 millions de dollars dans une affaire de contrefaçon de brevet


Dans le contexte: Marshal Texas n’est pas une grande ville de l’État de Lone Star, à moins que vous ne soyez un troll breveté. Dans la petite ville, à environ trois heures à l’est de Dallas, les jurys ont tendance à se prononcer contre les grandes entreprises, ce qui la rend populaire pour les entreprises qui cherchent à affronter Big Tech.

La semaine dernière, un juge du tribunal de district américain de Marshall, au Texas, a condamné Apple à payer 300 millions de dollars de dommages et intérêts à Optis Wireless pour contrefaçon de brevet. La société a affirmé qu’Apple utilisait une technologie dans la configuration 4G/LTE de son iPhone qui violait sa propriété intellectuelle enregistrée.

D’autres sociétés détenaient auparavant les cinq brevets. Panasonic possédé deux, LG eu deux, et Samsung développé le dernier. Optis les a acquis entre 2014 et 2017 et a presque immédiatement commencé à intenter diverses poursuites à leur sujet.

L’année dernière, un jury a accordé à Optis et à ses partenaires 506,2 millions de dollars dans l’affaire, mais le juge du tribunal de district Rodney Gilstrap a annulé le prix et ordonné une nouvelle audience pour décider des dommages-intérêts. Le juge Gilstrap a convenu avec Apple que le jury n’avait pas atteint un montant raisonnable selon la licence FRAND (juste, raisonnable et non discriminatoire).

Le nouveau procès s’est terminé vendredi. Le Registre note le jury décerné Optis 300 millions de dollars, soit environ deux jours de revenus pour la centrale de Cupertino, soit une réduction de 40%. Cependant, Apple prévoit de faire appel la décision, soulignant qu’Optis n’est rien de plus qu’un troll de brevets et ne produit rien d’autre que des revenus de poursuites.

« Optis ne fabrique aucun produit et sa seule activité est de poursuivre les entreprises utilisant les brevets qu’elles accumulent », a déclaré à Reuters un porte-parole d’Apple dans un communiqué. « Nous continuerons à nous défendre contre leurs tentatives d’obtenir des paiements déraisonnables pour les brevets qu’ils acquièrent. »



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *