High-Tech News

WhatsApp condamné à une amende de 267 millions de dollars pour avoir enfreint les lois sur la confidentialité


WhatsApp par Facebook stock photo 4

TL;DR

  • WhatsApp s’est vu infliger une amende record pour avoir enfreint les lois sur la confidentialité et la protection des données dans l’UE.
  • C’est la plus grosse amende jamais infligée par le régulateur irlandais.
  • La plateforme de messagerie fera appel de « l’amende disproportionnée ».

Dans une amende record infligée au service de messagerie appartenant à Facebook WhatsApp, les régulateurs de l’UE ont demandé à l’entreprise de débourser 225 millions d’euros (environ 267 millions de dollars) pour avoir enfreint les lois du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

L’énorme amende de WhatsApp est une gracieuseté de la Commission irlandaise de protection des données (DPC), le principal régulateur de la confidentialité des données pour Facebook dans la région de l’UE. Dans un long résumé décrivant sa commande, la DPC a déclaré que WhatsApp n’avait pas fourni d’informations adéquates à ses utilisateurs sur la manière dont la société partageait des informations avec Facebook et ses sociétés liées.

La plate-forme de messagerie a reçu l’ordre de mettre à jour sa politique de confidentialité pour s’assurer que les utilisateurs sont clairs sur les pratiques de partage de données. Le régulateur irlandais a également réprimandé WhatsApp et lui a demandé de prendre « une série de mesures correctives spécifiées ».

L’amende initiale sur WhatsApp était censée être de 50 millions d’euros (environ 59 millions de dollars). Cependant, il a ensuite été révisé à 225 millions d’euros après que d’autres agences de protection des données aient demandé une sanction plus lourde.

Pendant ce temps, WhatsApp a appelé l’amende « totalement disproportionnée ».

« WhatsApp s’engage à fournir un service sécurisé et privé. Nous avons travaillé pour nous assurer que les informations que nous fournissons sont transparentes et complètes et continuerons de le faire », a déclaré un porte-parole. Le bord.

Le service fera appel de la décision du DPC et l’affaire devrait être devant les tribunaux irlandais pour les années à venir.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
J'adore
0
Pas certain
0
ridicule
0

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:High-Tech News